Leçon 2 – La rénovation énergétique et les aides disponibles

5 m

Parlons maintenant de la rénovation énergétique. Elle a pour but d’améliorer la performance énergétique de votre logement et de limiter son impact carbone. Cela peut passer par exemple par une meilleure isolation ou l’installation d’un nouveau système de chauffage. 

Il s’agit cependant de travaux qui coûtent cher, d’autant plus lorsqu’ils doivent s’appliquer sur de grandes surfaces. Afin de limiter l’empreinte écologique du parc immobilier français, l’Etat a donc mis en place différentes aides pour inciter les propriétaires à effectuer ces travaux. 

Ma prim’Renov, le dispositif d’aide le plus connu

Quelles sont les conditions pour bénéficier de Ma Prim’Rénov ?

C’est le dispositif d’aide le plus important de l’Etat puisqu’il s’adresse à tous les ménages, qu’il s’agisse des propriétaires individuels, des copropriétés ou des propriétaires bailleurs. Le montant de la prime dépend de vos revenus et du gain écologique des travaux effectués.

Afin d’en bénéficier, vous n’avez pas besoin de justifier la raison pour laquelle vous souhaitez faire vos travaux de rénovation. Il peut ainsi s’agir : 

  • d’améliorer votre confort lors des périodes de grand froid et de canicule ;
  • de faire des économies sur vos factures de chauffage ;
  • de participer au mouvement collectif dans la lutte contre le réchauffement climatique ;

Cependant, seuls certains travaux sont éligibles à Ma prim’Rénov : 

  • Vous souhaitez changer votre système de chauffage ;
  • Vous souhaitez améliorer l’isolation de votre maison (fenêtres, murs, plancher, toiture, combles) ;
  • Vous voulez installer une ventilation ;
  • Vous aimeriez faire une rénovation globale ;

Etant donné que le montant de la prime dépend de votre situation familiale, de vos revenus, des travaux que vous souhaitez effectuer et de l’amélioration qu’ils apportent à votre consommation énergétique, il est difficile de vous donner un montant des aides. 

Cependant, de nombreuses calculatrices en ligne existent pour vous permettre de déterminer le montant dont vous pouvez bénéficier pour vos travaux de rénovation énergétique. C’est le cas notamment de la calculatrice d’aides en ligne du gouvernement. 

Quelles sont les étapes pour bénéficier de Ma Prim’Rénov ?

Pour en bénéficier, vous devez suivre 5 étapes : 

  • Créez votre compte : vous pouvez alors déposer votre demande avec les devis de travaux correspondants ;
  • Vous recevez la confirmation de votre demande par mail ainsi que le montant prévisionnel ;
  • Vous réalisez vos travaux -conservez bien vos factures !
  • Ajoutez les factures à votre dossier pour demander le solde de votre prime ;
  • Vous percevez alors le montant définitif de la prime et vous pouvez régler l’entreprise qui a réalisé les travaux ;

Si vous ne savez pas quels travaux réaliser ou comment trouver un artisan, vous pouvez également vous renseigner auprès du service du gouvernement France’Rénov. Leur rôle est de vous accompagner gratuitement dans la réalisation de vos travaux de rénovation énergétique. 

Le dispositif de réduction d’impôt Denormandie

Il existe un autre dispositif d’aide à destination des propriétaires bailleurs : le dispositif Denormandie, à destination des propriétaires de logements à rénover, dans un quartier ancien dégradé, dans le but de le mettre en location

Il s’agit en réalité d’une prolongation du dispositif Pinel pour les logements anciens à rénover. 

Quelles sont les conditions pour bénéficier du dispositif Denormandie ?

Afin de bénéficier de cette réduction d’impôts, le logement doit correspondre à certaines caractéristiques : 

  • il doit être situé dans une commune éligible ;
  • il doit être mis en location pendant 6, 9 ou 12 ans ;
  • vous devez le louer à des ménages modestes respectant des plafonds de ressources ;
  • vous devez le mettre en location à un prix raisonnable respectant des plafonds de loyer ;

Il faut également savoir que tous les travaux ne sont pas éligibles au dispositif. Ils doivent : 

  • vous permettre d’améliorer la performance énergétique d’au moins 30 % ou 20 % en habitat collectif ;
  • correspondre à deux des types de travaux reconnus (rénovation des murs, rénovation des toitures, rénovation des fenêtres, changement de chaudière ou changement de production d’eau chaude) ;
  • ou bien créer une nouvelle surface habitable ;

Ce n’est pas une obligation, mais il est fortement conseillé de passer par un artisan reconnu garant de l’environnement, dont l’annuaire est disponible sur le site de France Rénov’. 

Quels sont les avantages de ce dispositif ?

Le dispositif Denormandie permet de bénéficier d’une réduction d’impôts (calculée sur un investissement maximum de 300 000 €), pour une période correspondant à la durée de location de 6, 9 ou 12 ans. Elle est calculée en fonction du prix du bien et de la durée de la location : 

  • pour 6 ans, une réduction d’impôts de 12 % du prix du bien ;
  • pour 9 ans, une réduction d’impôts de 18 % du prix du bien ;
  • pour 12 ans, un réduction d’impôts de 21 % du prix du bien ;

Pourquoi effectuer des travaux de rénovation énergétique ?

La rénovation énergétique, une obligation légale

Il est important de noter qu’il est désormais interdit de louer les logements dits “passoire thermique”. On considère en effet qu’un logement est décent si le DPE (diagnostic de performance énergétique) permet d’établir qu’il consomme moins de 450 kWh/m²/an. Sur le DPE, cela se traduit par des lettres allant de A (meilleure performance énergétique) à G (pire performance énergétique). Et au cours des 10 prochaines années, les seuils de tolérance vont être de plus en plus élevés, afin d’inciter les propriétaires à effectuer les travaux de rénovation énergétique. 

Effectuer des travaux de rénovation, dans certains cas, ce n’est pas uniquement une question d’envie, mais bien une obligation légale !

Ainsi, il va être interdit de louer : 

  • aux logements de classe G à partir du 1er janvier 2025 ;
  • aux logements de classe F à partir du 1er janvier 2028 ;
  • aux logements de classe E à partir du 1er janvier 2034 ;

Cela s’applique tant aux nouveaux contrats de location qu’aux renouvellements.

Rénovation énergétique et rendement 

Si vous souhaitez vendre le bien à terme, sachez qu’un DPE énergétique bas pourra poser des problèmes aux potentiels acheteurs car ils savent que cela implique des travaux coûteux. Dans le meilleur des cas, ils souhaiteront ainsi négocier le prix du bien à la baisse, dans le pire des cas ils ne vous feront même pas d’offre ! 

Une autre stratégie d’investissement consiste à acheter des maisons en mauvais état, à les rénover puis à les revendre. Souvent, ces stratégies permettent de faire une plus-value importante, d’autant plus si vous financez une partie des travaux grâce aux primes, mais elles demandent du temps et de l’investissement (non seulement financier, mais également personnel car la gestion des travaux est loin d’être une croisière). 

Par ailleurs, un appartement rénové vous permettra de trouver des locataires plus facilement. En effet, ils vont gagner en confort (moins de chaleur en été, moins de bruit, généralement, grâce au double vitrage et à l’isolation des murs etc), et savent également qu’ils vont économiser sur leurs charges de chauffage. 

Enfin, si vous êtes soucieux de l’environnement, effectuer ces travaux est une excellente idée car l’impact sur nos dépenses carbone est considérable ! 

Au moment d’effectuer les travaux, votre rendement en sera légèrement impacté car vous devez les financer. Cependant, les primes et les dispositifs fiscaux permettent de limiter cet impact. Et si vous achetez dans le but de rénover, cela vous permet de faire des économies sur le prix d’achat du bien !

Contenu de ce guide
Découvrez nos autres guides

Notre avis complet sur Cafpi immobilier, spécialistes en prêts immobilier

5 m

Notre avis d’experts sur Baltis, tout savoir sur la plateforme de crowdfunding immo

5 m