Leçon 2 – Comment gagner du temps en investissement locatif ?

3 m

Vous avez étudié les perspectives d’une ville, sélectionné le quartier dans lequel investir, déterminé la typologie du bien et une cible. À présent, vous devez vous mettre en quête du bien idéal, chercher votre financement, mettre en location et la gérer. Voici nos astuces pour gagner du temps à chaque étape !

Gagner du temps dans la recherche de biens

Premier réflexe à adopter : configurer une recherche avec vos critères fondamentaux sur un agrégateur d’annonces. Un agrégateur d’annonces, c’est un site qui scanne l’ensemble des sites d’annonces immobilières. Il vous épargne ainsi d’enregistrer plusieurs fois votre recherche sur différents sites.

Programmez ensuite un moment dans la journée où vous vous rendez disponible pour éplucher les annonces, vérifier le potentiel de rentabilité et contacter les vendeurs.

À savoir : vous pouvez confier votre recherche à un chasseur immobilier. Cette prestation a un coût, soit forfaitaire, soit en commission sur le prix d’achat.

Gagner du temps au stade des visites

Pour éviter de vous déplacer pour rien, commencez par passer un appel afin de demander l’adresse exacte, ou du moins la rue, et la situation du logement dans la rue. Évitez les mails, certains agents immobiliers n’y répondent même pas, particulièrement si vous investissez en zone tendue.

Ensuite, demandez des précisions sur le bien, et surtout, soyez clair sur vos critères rédhibitoires. Par exemple, un séjour trop petit, un métro trop éloigné…

Pour le jour J, préparez une liste des questions à poser et de points à vérifier, que vous utiliserez à chacune de vos visites. Idéalement, rassemblez les visites sur la même journée.

Idéalement, faites-vous accompagner par un professionnel du bâtiment pour chiffrer les travaux.

Gagner du temps pour trouver un financement

Dès la signature du compromis de vente, vous disposez d’un délai de 45 à 60 jours pour trouver son financement

À cette étape, pour gagner du temps, rassemblez d’avance les différents documents qui vous seront demandés par les banques, comme le justificatif d’identité, vos 3 dernières fiches de paie ou encore votre dernier avis d’imposition. Le dossier vous permettra de démarcher par vous-même ou de recourir à un courtier.

Idéalement, choisissez un courtier spécialisé en prêt immobilier et en assurance emprunteur, afin que vous disposiez d’un seul interlocuteur. 

Le courtier sait quelles banques et assurances sont susceptibles d’accepter votre dossier, au meilleur taux et dans les mêmes conditions. Il vous épargne de démarcher toutes les enseignes du marché !

Vous pensez procéder à des comparaisons d’offres de prêt sur les sites internet ? Le plus souvent, vous devez fournir des informations sur votre email et votre téléphone : attendez-vous à être rappelé, et ce sera par un courtier !

Économiser du temps dans la réalisation des travaux

Si vous réalisez les travaux par vous-même, sollicitez vos proches pour savoir si certains peuvent vous aider. À plusieurs, on va plus vite !

Si vous recherchez des professionnels du bâtiment, vous devez faire réaliser plusieurs devis. Il existe des sites où vous pouvez décrire votre projet, et les artisans vous envoient ensuite leur devis.

Pour éviter les retards dans le chantier, passez-y régulièrement. Si vous effectuez des travaux de grande ampleur, visitez-le au moins une fois par semaine.

Gagner du temps à la mise en location

Les annonces immobilières

Soit vous prenez les photos par vous-même, soit vous confiez la tâche à un photographe ou à une agence immobilière. Veillez à faire des clichés de qualité, que vous pourrez réutiliser à chaque mise en location. L’idéal reste la création d’une visite virtuelle en 3D, qui permet aux locataires de se projeter et de ne pas faire de visites inutiles.

Pour la rédaction de l’annonce, vous pouvez utiliser une intelligence artificielle. Sinon, réalisez un document type que vous réutiliserez, et qui mentionne les éléments obligatoires (notamment les résultats du DPE) et les essentiels (loyer, superficie, points forts du logement).

La réponse aux demandes de contact

Au moment de répondre aux demandes de contact, posez des questions aux candidats, afin d’écarter ceux qui ne correspondent pas à vos critères (en CDD au lieu d’un CDI, un salaire insuffisant). Il est aussi possible de créer des formulaires sur un outil, que les candidats locataires doivent remplir, afin d’automatiser cette tâche.

La rédaction du bail et de l’état des lieux

Vous trouverez facilement des baux de location meublée ou vide gratuits sur Internet. Assurez-vous qu’ils comportent bien une clause résolutoire.

Prenez le temps de bien détailler l’état des lieux d’entrée, afin de gagner du temps à la sortie.

Gagner du temps sur la gestion locative

Deux options s’offrent alors à vous : conserver la gestion locative, en vous appuyant sur un logiciel dédié, ou la confier à un mandataire.

Dans la mesure du possible, automatisez un maximum de tâches, comme :

  • L’appel des loyers et des charges, en programment des mails automatiques mensuels ;
  • L’envoi des quittances de loyers ;
  • La comptabilité…

Pour finir, si vous souhaitez aller au plus vite, il reste un levier à actionner : l’investissement locatif clé en main. Des sociétés spécialisées vous accompagnent de A à Z dans votre projet, du montage financier et juridique à la gestion locative, en passant par la réalisation des travaux.

Contenu de ce guide
Découvrez nos autres guides