Leçon 1 – Checklist visite

3 m

Choisir son bien immobilier peut souvent sembler un peu angoissant : et si on passait à côté de l’affaire du siècle ? Et si, au contraire, on s’embarquait dans un projet trop compliqué, où les travaux s’enchaînent, un gouffre financier ? 

Pas de panique ! Les Bons Conseils Immo a rassemblé pour vous ses meilleurs conseils concernant la (ou les) visite(s) de votre appartement ou maison. Alors c’est parti pour une nouvelle leçon pratico-pratique.

La checklist ultime pour la 1ère visite

La première visite est évidemment primordiale, et il est important de venir préparé pour ne pas succomber au chant des sirènes. En effet, vous allez certainement avoir plusieurs biens qui vont vous taper dans l’oeil, pour lesquels vous aurez le coup de coeur. Si vous passez par un professionnel, il sait normalement vous orienter vers des biens qui correspondent à ce que vous cherchez. La tentation est forte de craquer en quelques minutes ! Mais il est important de garder la tête froide, et de vérifier certaines choses essentielles. 

Avant la visite

Avant la visite, la première chose à faire est de déterminer, autant que possible, les critères essentiels et secondaires pour vous. Que recherchez-vous avec cet appartement ou cette maison ? Vous n’allez pas attendre les mêmes choses si vous comptez un jour y habiter, si vous achetez pour louer à une famille, ou à des étudiants en colocation. 

Faites la liste de ce sur quoi vous ne souhaitez pas faire de concession (la superficie, un espace extérieur, un parking, un ascenseur etc), et ceux pour lesquels vous êtes prêts à faire un effort. Cette liste est essentielle car elle vous permet de réfléchir à ce qui est primordial pour vous, mais aussi à ne pas vous engager sur un bien que vous ne pouvez pas financer. Par exemple, si vous avez une enveloppe de travaux à ne pas dépasser, c’est un critère non négociable, mais qui englobe beaucoup de choses (une plomberie ou une toiture à refaire, des murs à casser, ou encore un désamiantage, par exemple). 

Enfin, afin de partir d’un bon pied avec le vendeur (ou avec l’agent immobilier), prenez quelques minutes avant la visite pour revérifier l’horaire, vous assurer que vous avez toutes les informations nécessaires, y compris un numéro de téléphone portable. Dans certaines zones tendues, Paris en tête, vous serez en concurrence avec d’autres personnes. Le choix de l’attribution du bien se fait autant au feeling qu’à la qualité de votre dossier. 

Pendant la visite

Pendant la visite, il est important de vérifier certains points pour vous assurer que le propriétaire ne vous cache aucune information, et que vous n’aurez pas de mauvaise surprise. 

Vous pouvez trouver des checklist très détaillées sur internet, nous en avons d’ailleurs rédigé une pour vous. Mais dans les grandes lignes, pensez à : 

  • vous renseigner sur l’historique du bien
  • vous renseigner en détail sur son aménagement
  • vérifier l’absence de nuisibles
  • déterminer la qualité de l’isolation thermique et acoustique
  •  vérifier l’extérieur du bien
  • s’il s’agit d’un appartement, vous renseigner concernant la copropriété
  • prendre le temps d’évaluer l’environnement du bien

Après la visite

Après la visite, si vous en avez la possibilité, prenez quelques heures pour réfléchir à tête reposée et déterminer si le bien vous plaît vraiment. En zones tendues, vous n’avez pas ce luxe et il est fortement conseillé de faire une offre dès la fin de la visite

Si elle est acceptée, votre notaire ou l’agent immobilier va alors rédiger la promesse ou le compromis de vente. Si vous n’avez pas encore de notaire, c’est le moment d’en choisir un ! Son expertise juridique est essentielle dès cette étape de l’achat, son travail étant d’analyser en détail tous les documents que va lui transmettre le propriétaire. C’est une assurance supplémentaire pour garantir un achat en toute sécurité. 

Faut-il faire plusieurs visites ? 

La contre-visite

Tant que vous n’avez pas signé de compromis ou de promesse de vente, vous pouvez vous retirer de la vente. Vous avez donc la possibilité de faire des contre-visites si vous avez des doutes sur certains points. 

C’est le moment notamment de vous renseigner un peu plus en détails sur le quartier en vous adressant directement aux personnes qui le connaissent le mieux. N’hésitez pas à discuter avec les chauffeurs de taxi du coin, mais surtout aux commerçants du quartier. A votre place, est-ce qu’ils vivraient dans ce quartier ? Même votre agent immobilier peut être de bon conseil sur le sujet (même si son travail est de vous vendre le bien, donc prenez son avis avec de la réserve). 

La visite avec un artisan

Enfin, si vous avez prévu des travaux, il est fortement recommandé de prévoir une visite sur place avec un artisan pour qu’il ait une idée plus précise des travaux à effectuer. Dans la majorité des cas, il ne pourra d’ailleurs pas vous faire un devis sans avoir vu le bien avant. C’est très important, car si vous vous rendez compte que l’enveloppe de travaux explose votre budget, vous n’avez aucun intérêt à poursuivre une vente pour laquelle vous n’aurez pas de financement ! A l’inverse, il peut vous annoncer une bonne nouvelle, ou vous donner des idées que vous n’aviez pas pour vous permettre de vous projeter encore plus dans ce nouvel investissement. 

Contenu de ce guide
Découvrez nos autres guides

Quelle est la meilleure assurance loyers impayés pour couvrir vos loyers?

6 m

Notre avis d’experts sur Baltis, tout savoir sur la plateforme de crowdfunding immo

5 m